jeudi 5 décembre 2013

Faut que je refasse la photo de mon blog


Marie-Claire s’est donnée tellement de mal avec mes indomptables cheveux aussi épis qu’épais.
Je lui ai donné du fil, non, des élastiques à retordre, et retordre, et retordre, quatre heures durant
Lesquelles mes fesses aspiraient à se trémousser sur le son des tam-tams
Mais je suis restée très sage sur mon siège
Pas bouger, pendant les tresses
Je lui ai donné plus que prévu alors que je suis à découvert, mais la pauvre Marie-Claire n’en voyait plus le bout, et celui de ses doigts commençait à fumer, tant elle s'activait
A brûler même, et, à la fin, c’était plus des doigts, c’était de la cendre
Et moi, je ne pouvais rien faire d'autre que la laisser se répandre
Mais en sortant, je me suis mise à courir pour faire tomber toute cette poussière de mes épaules.  
C'est long, quatre heures.